Le Club des policiers yiddish, de Michael Chabon

Voici un ancien article qu'il me semble intéressant de déterrer (c'était à l'occasion d'un challenge organisé par Lhisbei) :



Meyer Landsman est un flic au bout du rouleau. Contre la volonté de sa hiérarchie, il enquête sur le meurtre de l'un de ses voisins d'immeuble, Emmanuel Lasker, un joueur d'échec héroïnomane. Était-il le messie tant attendu par le peuple juif ?

Point de divergence : en 1948, l'implantation du peuple juif en Palestine seOndes sonores passe mal. Les Etats-Unis propose à cette nouvelle diaspora une concession d'un bout de territoire de l'Alaska : le district de Sitka (j'ai vérifié sur un atlas papier, ça existe bel et bien !). L'histoire qui nous est narrée ici commence deux mois avant la rétrocession de ce territoire au gouvernement des USA.

Même s'il est bien réel, l'argument science-fictif (l'uchronie en question) n'est qu'un prétexte pour nous servir une enquête policière qui, elle-même, n'est qu'une sorte de décor pour nous exposer une réflexion sur ce qu'est (ou pourrait être ? Personnellement, je n'ai pas su trancher, étant malgré tout assez limité en culture sémite) le peuple juif : un mélange de croyances, de superstitions et de légendes bibliques, matinées d'exode perpétuel et d'humour du désespoir. Un récit vertigineux porté par une écriture magnifique truffée de mots yiddish. Malgré parfois une certaine complexité (que, malheureusement, le glossaire lacunaire en fin d'ouvrage n'éclaire pas toujours), ce vocabulaire apporte tout de même à l'ensemble une poésie assez splendide.

Ondes sonoresPour l’anecdote, en allant acheter ce livre en librairie, je l'ai bien sûr d'abord cherché en rayon SF. Eh oui, naïvement, en plus d'être une uchronie, le fait d'avoir eu en 2008 le fameux prix Hugo (ce qui lui conférait une certaine légitimité science-fictionnesque) me laissa penser que ce livre pouvait s'y trouver. Chou blanc.

Ensuite, je me suis dit qu'il s'agissait plutôt d'un roman policier. Dans le rayon, après presqu'un quart d'heure d'infructueuses recherches, je me résigne à aller me renseigner auprès du vendeur qui m'envoie... vers le littérature générale !

"Étonnant, non ?" (Desproges)

A signaler qu'une adaptation cinématographique est prévue, et que ce seront les frères Coen qui seront à la barre. Vivement !

note : 

A.C. de Haenne

Commentaires

  1. Ha oui ! Ce livre là est un sacré bon morceau :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yep ! Et "Kavalier&Clay" n'est pas mal non plus. M'en vais suivre Chabon de très très près. D'autant s'il nous pond des scénarios aussi bon que celui de "John Carter" !

      A.C.

      Supprimer

Publier un commentaire