Les Gardiens de la Galaxie

En 1988, sur Terre, le jeune Peter Quill vient d'assister à la mort de sa mère. Alors qu'il s'enfuit de l'hôpital où elle était soignée pour son cancer, il se trouve "aspiré" par un vaisseau extra-terrestre. Vingt-six ans plus tard, Peter Quill est devenu Star-Lord, un aventurier recherché par les chasseurs de primes. Alors qui vient tout juste de mettre la main sur un mystérieux objet qu'il tente de refourguer, il apprend que, malheureusement pour lui, il n'est pas le seul à le convoiter...

The Guardians of the Galaxy (2014, 2h01), film américain de James Gunn, avec Chris Pratt, Zoe Saldana, Dave Bautista, Bradley Cooper (voix), Vin Diesel (voix)...

Librement adapté de la version "moderne" du comics éponyme (en allant relire ma chronique sur la version BD, vous vous rendrez vite compte que les pitchs de départ divergent pas mal), dont il ne garde en fait que les personnages principaux, ce film est un pur bijou de drôlerie. Un feel good movie tel qu'on aimerait vraiment en voir plus souvent.

Voici donc le deuxième film de James Gunn que je voie. En effet, voilà deux ou trois ans de cela, j'avais beaucoup apprécié son Super, un petit film avec Ellen Page sur les super-héros dans la vraie vie. Visiblement, les autres long-métrages de Gunn sont des films d'horreur complètement fauchés, mais très bien trouvés. Là, le réalisateur américain se retrouve à la tête d'une super-production des studios Marvel au budget conséquent de 170 millions de $ ! Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il s'en sort pas si mal.

Depuis le moment où je suis tombé sur le premier trailer (mensonger dans les dialogues, mais bon, passons), je n'ai eu qu'une envie, le voir. Et c'est peu de dire que je n'ai pas été déçu. Tout dans ce film est formidable. ou peu s'en faut. Le scénario est assez malin pour faire passer une histoire plutôt dense, avec menace de destruction d'une planète, voire plus si affinité, en deux heures seulement, là où un Tarantino nous en aurait pondu quatre ! Les personnages, aux personnalités bien marquées, sont campés par des acteurs assez bien trouvés. Même Chris Pratt s'en sort avec les honneurs. Zoe Saldana, que j'avais découvert avec Avatar, passe ici au vert de peau, et ça lui va plutôt bien. Le catcheur professionnel Dave Bautista prête son physique impressionnant (1m98 pour 126 kg !) au destructeur Drax, et on peut dire qu'il l'a bien. Parce que la baston, ça le connait ! Quant aux prête-voix Cooper et Diesel, c'est difficile de juger pour moi puisque j'ai malheureusement vu ce film en V.F. [edit : ah, on me dit dans mon oreillette que c'est Vin Diesel himself qui a fait la voix française de Groot ; ce qui peut peut-être expliquer cela] D'ailleurs, les responsables de la post-synchronisation ont eu la curieuse idée de transformer l'original "I am Groot" en "Je s'appelle Groot". Surtout que l'homme-arbre ne dit que ça, ou presque, tout le long du film. 

Il y aurait encore beaucoup de choses à dire sur ce film, tant il fourmille d'idées bien senties, ou de références science-fictionnesques ou relatives aux comics (j'avoue que beaucoup m'ont échappé). Je ne peux vous quitter sans vous parler de la bande originale, absolument géniale. A la manière d'un Tarantino, James Gunn distille des petites pépites tout le long de son film. La splendide reprise de "Hooked on a feeling" par les Blue Swede est tout simplement à tomber par terre.

Bref, tout ça pour vous dire que j'ai passé un très bon moment (d'autant que j'avais emmené ma fille le voir). Les très nombreux gags ne tombent jamais à plat et on rigole tout le temps. Que rajouter, sinon un "I am Groot" de rigueur...

note : III

A.C. de Haenne

chronique galactiquement réalisée dans le cadre du challenge Summer Star Wars II :


A lire aussi, les avis de : Lhisbei, Vert, Lorhkan, Escroc-griffe

Commentaires

  1. Un très très bon moment, bien fun et bien mené, tout à fait d'accord !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais pris par le temps hier, mais je compte mettre les liens vers les chroniques des blogs amis. Ça me permettra aussi d'aller lire les différents avis. J'ai l'impression que tous ont été plutôt positifs. J'évite de trop lire avant, pour ne pas me spoiler... Mais j'aime bien aller voir après, histoire de confronter ce que j'en pense à ce que pensent les autres.

      A.C.

      Supprimer
  2. Heureux que tu aies aimé, pour l’instant c’est mon film de l’année !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben oui, sans problème ! Après, la concurrence n'a pas été trop rude cette année. Y'a peut-être "Edge of Tomorrow" qui pourrait rivaliser, si ce n'était sa fin putassière...

      A.C.

      Supprimer
  3. Oh cette fin... :( Quel dommage quand on y pense ! Voilà ce qui arrive quand les pontes d'Hollywood se mêlent du processus créait. Si l'autre fin avait été retenue, on avait peut-être le film de l'année...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, tu parles de "Edge of Tomorrow" ? (j'ai eu quelques instants de doute, là. Tu te contredisais à propos du film de l'année...)

      Sinon, si ça t'a échappé (attention, auto-promo !) : http://les-murmures.blogspot.fr/2014/08/edge-of-tomorrow.html

      A.C.

      Supprimer

Publier un commentaire