Serenity - BRD

En 2517, le Serenity (un cargo de classe Firefly) appartient au commandant Malcom Reynolds, qui est secondé par Zoe Alleyne. Ces deux vétérans malheureux de la guerre d'Unification menée par l'Alliance font tout pour conserver leur vaisseau et faire vivre leur équipage, y compris quelques menus larcins et de la contrebande. Mais lorsqu'ils ont à leur bord une étrange passagère, River Tam, qui semble douée de capacités psychiques, protégée par son frère médecin, Simon, les événements semblent prendre une étrange tournure... 

Serenity (2005, 1h59), film américain de Joss Whedon, avec Nathan Fillion, Gina Torres, Alan Tudyk, Morena Baccarin, Adam Baldwin, Summer Glau, Chiwetel Ejiofor...

Joss Whedon est mondialement connu pour deux faits d'arme qui jalonnent sa carrière. En 1997, il créé une série où une adolescente se bat contre des êtres démoniaques et des vampires qui, comme de bien entendu, veulent asservir la Terre. Buffy contre les vampires (Buffy the Vampire Slayer) connaîtra un tel succès qu'elle comptera sept saisons (diffusées pour la première fois en France de 1998 à 2003) et même un spin off : Angel (5 saisons). Et puis, en 2012, Joss Whedon se voit confier un blockbuster qui, là encore, connaîtra un succès planétaire. La saga Avengers au cinéma ne faisait que commencer. C'était d'ailleurs un sacré pari de la part des studios Marvel de confier les rênes d'une telle production à un quasi inconnu, du moins dans le monde du cinéma. Pour mémoire, le premier Avengers est le film qui allait clore la fameuse "Phase 1" de la stratégie globale des sorties Marvel, alors que Avengers, l'Ere d'Ultron met un terme à la "Phase 2" (on est actuellement en pleine "Phase 3"). Avengers fut un tel carton (plus d'un milliard de recette, un record !) que les studios n'hésitèrent pas un instant à confier la suite à Joss Whedon. Malheureusement pour nous, il ne sera plus aux manettes pour le troisième opus...

Mais que s'est-il passé entre le super carton télévisuel, "Buffy", et les méga cartons cinématographiques, "Avengers" ? Firefly, bien sûr ! Une série qui mêlait à merveille le western et le space opera, sorte d'adaptation des conséquences de la guerre de sécession, mais dans l'espace. Firefly est un petit bijou scénaristique en quatorze épisodes mettant en scène l'équipage du vaisseau-cargo (de classe Firefly, donc) Serenity. Ces personnages forcément hauts en couleur vivent de nombreuses aventures aux quatre coins de la galaxie. Malheureusement, faute d'une audience record imédiate, la Fox (qui avait eu l'incroyable idée de ne pas diffuser l'intégralité des épisodes, le tout dans le désordre le plus complet) arrête la production. Au grand dam d'une communauté de fans de plus en plus grande. Frustré de ne pas avoir pu pleinement s'exprimer, Joss Whedon décide alors d'aller jusqu'au bout de son idée. Ainsi est né Serenity.


Si ce film patit un peu d'un manque visible de moyens (39 millions de $, là où un film comme Les Fils de l'homme (pour prendre un long-métrage tourné à peu près au même moment) a le double niveau budget), il compense par un scénario très malin et une mise en scène dynamique. Après l'arrêt de la série, on voit que les acteurs sont heureux de se retrouver afin d'apporter une conclusion honnête (à défaut d'être parfaite) à une histoire inachevée. Mais là où la série prenait le temps de poser les intrigues, de rendre les personnages crédibles, de faire exister le vaisseau Serenity, le film peine quelque peu à s'imposer. Dommage, mais ne boudons tout de même pas notre bonheur de retrouver ici tout ce qui nous plaisait dans la série. Bien sûr, ce Serenity peut très bien se voir sans connaître la série Firefly, mais ce serait quand même se priver d'une des plus grandes séries de SF jamais réalisée. Eh oui.

A noter que Sheldon Cooper (l'un des personnages principaux de la série The Big Bang Theory) fait référence à la série Firefly, dont il est un grand fan. Il pense qu'elle va durer longtemps...

note : II

A.C. de Haenne


Commentaires

  1. Le film m'a pas laissé un souvenir impérissable, mais la série est fort chouette !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement, Joss Whedon n'a pas pu s'exprimer comme il le voulait. Forcément, un film n'est pas une série, dont l'intrigue se déroule en 2 ou 3 saisons, voire plus si affinités. Là, il n'avait plus que 2 heures.

      A.C.

      Supprimer
  2. Super film , belle découverte que j'ai regardé plusieurs fois. La série est chouette également.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est d'accord. On voit la bonne ambiance qui rêgne entre les acteurs et le réalisateur et la plaisir qu'ils ont de se retrouver après l'arrêt brutal de la série.

      A.C.

      Supprimer
    2. Je vois dans les tags : hugo.
      Le film ou la série a/ont été primé aux hugo ?

      Merci

      Supprimer
    3. Deux épisodes de la série ont été nommés pour le prix Hugo mais seul le film a été récompensé par le plus célèbre prix de la SF internationale. En 2006.

      A.C.

      Supprimer
  3. Gros H.S (pardon mais je ne sais pas trop où faire ma requête) : j'aimerais beaucoup (beaucoup beaucoup) relire "Los Trabajadores Invisibles" mais je n'arrive pas à retrouver le PDF (le lien de "Donner de la voix" est mort).
    Acceptes-tu de me filer un lien vers le PDF, s'il te plait ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faudrait que je regarde, mais je crois qu'il est dans mon autre ordi (toujours en S.A.V. ;-) ). J'ai une autre piste pour le récupérer. Sinon, à moins que je la récrive, je crois bien qu'elle est perdue. Les affres du numérique à 200 à l'heure : j'avais reçu la réponse pour la publication en revenant de vacances en août 2008 ; la préhistoire de l'Internet ! Je ne savais pas que Donner de la voix n'existait plus...

      A.C.

      Supprimer

Publier un commentaire