Le Secret de Sinharat (Le grand livre de Mars I), de Leigh Brackett

Sur Mars, Eric John Stark est un terrien recherché qui risque vingt ans de réclusion sur Luna. Il est retrouvé par Simon Ashton, un agent de la PCT (police de contrôle terrienne), qui lui propose un marché. Il est blanchit de ce qu'on lui reproche s'il accepte d'intégrer une bande de mercenaires qui doivent aider à renverser le pouvoir central martien... 

Tout d'abord, une petite précision qui a son importance. Ce roman fait suite à L'épée de Rhiannon dans le livre que Pocket a publié sous le titre de Grand Livre de Mars I. Cependant, l'histoire de celui-ci n'a rien à voir avec celle du Secret de Sinharat, à part le fait de se dérouler sur Mars, d'où les deux chroniques bien distinctes. Cette nouvelle chronique se justifie donc tout à fait à l'occasion du défi Summer Star Wars VI. L'illustration, quant à elle, vient de l'édition du Bélial' qui, en 2008, proposait un omnibus regroupant l'intégrale des quatre roman. 

Dans ce court roman d'environ 120 pages, Leigh Brackett nous propose une nouvelle plongée dans l'univers martien qu'elle a créé. Seulement, ici, pas de saut magique dans le passé. Non, il est question du futur où le système solaire est quasiment totalement colonisé. Mais Mars n'est plus la verte planète qu'elle a pu être dans un lointain passé. L'eau n'est plus qu'un souvenir. Des antiques canaux ne reste plus que des traces boueuses autour desquelles tentent de survivre des populations paupérisées. C'est dans ce contexte qu'une rébellion contre le pouvoir central Terrien est en train de se fomenter. Eric Stark se retrouve alors embringuer bien malgré lui dans cette histoire où il devra tout tenter pour faire échouer les projets des rebelles. 

Tout comme dans L'épée de Rhiannon, Leigh Brakett (scénariste du premier jet du génial L'Empire contre-attaque) fait montre d'une certaine efficacité d'écriture pour nous faire vivre des aventures échevelées qui sont un pur régal de lecture. Pas un seul instant le lecteur ne s’ennuie, même si la fin peut paraître quelque peu expéditive. C'est donc une lecture tout à fait recommandable, et il serait dommage de passer à côté.



note : II

A.C. de Haenne 

Commentaires

  1. Tu le dissèque nouvelle par nouvelle ce Grand livre :D ? J'ai peu de souvenirs de celui-là, mais je suis ravie que la lecture te plaise toujours ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, là, j'ai fini puisque, comme je l'expliquais en préambule de ce papier-ci, je l'ai lu dans la version POCKET. Il n'y a donc que deux romans/novellas/nouvelles (rayer les mentions inutiles). Oui, ça me plait bien. Si j'ai l'occase de trouver la suite, ce sera avec plaisir, même sans défi SSWVI !

      A.C.

      Supprimer
    2. J'avais zappé ce détail xD. Je te souhaite de dénicher vite la 2e partie alors !

      Supprimer
    3. Pour dire la vérité, ce bouquin était offert avec mon réabonnement à Bifrost, l'année dernière. Je crois même que c'est le tout premier bouquin que j'ai reçu dans ma nouvelle maison. Ça fait penser qu'il faut que je me réabonne et je crois qu'ils proposent la suite. Ça sera sûrement mon premier choix...

      A.C.

      Supprimer

Publier un commentaire