Star Cruiser

Ancien pilote émérite de l'Empire Sykon redevenu simple civil, Rick Walker se fait alpagué dans un bouge de la planète minière Adcalmarh par l'ancien général Galhager, qui avait mené la désastreuse mission de New Anchorage, cinq années auparavant. Walker est venu sur Adcalmarh pour accompagner une ambassadrice qui a des informations capitales quant aux pourparlers de paix entre l'Empire et la Confédération, qui sont en passe d'aboutir. Au grand dam d'une frange de conspirateurs qui ne cherchent qu'une chose, prendre le pouvoir...

Star Cruiser (2012(?), 1h35), film (?) allemand de Jack Moik, avec Jack Moik, Mirjam Barner...

La plupart (en fait, non, tous !) des films que j'ai visionnés à l'occasion du désormais fameux défi Summer Star Wars VI, je les connaissais pour les avoir déjà vu. A chaque fois, ce fut un plaisir de les revoir, et de les analyser pour les faire découvrir aux lecteurs de ce blog. Avec ce long-métrage allemand (ce n'était que ma toute première surprise), on ne peut pas dire que je fus agréablement surpris par la découverte.

Déjà, si je vous dis que l'acteur principal est un mélange tout à fait improbable entre Liam Neeson (sans le charisme) et Francis Lalanne (sans les jambières), vous me direz que je me fiche de vous. Je vous engage donc à visionner ce film juste pour que vous me donniez votre avis sur ce point. Si seulement l'acteur (et réalisateur) était bon, ça pourrait (peut-être) sortir ce film des fanges de médiocrité dans lesquelles il parvient à peine à surnager. Non, Jack Moik n'a que deux expressions (et encore, en rédigeant cette chronique, je ne suis plus très sûr), et il lance des vannes qui, une fois sur deux, tombent à plat. Malheureusement, c'est le meilleur acteur de toute la distribution. Ou, du moins, c'est celui qui s'en sort le mieux.

Avec à peine 5 millions d'€ de budget (à titre de comparaison, une production moyenne à Hollywood tourne autour des 50 millions (Avatar, hors marketting, c'est 235 millions de dollars !)), on ne peut pas s'attendre à des miracles. Pourtant, les premières scènes qui nous montrent une bataille qui tourne mal auraient pu nous laisser présager le meilleur. Du moins, si la mise en scène et le scénario avaient été à la hauteur du sujet. Pompant allègrement dans tous les grands classiques du genre (Star Wars (on retrouve même les bipodes découverts dans L'Empire contre-attaque), Starship Troopers, etc.), le réalisateur allemand nous pond une basique histoire de complot intergalactique auquel on peine à croire. 

Le résultat est assez pathétique, plutôt laid (même la seule bataille dans l'espace est ratée car beaucoup trop sombre et sans originalité) et d'une linéarité scénaristique à pleurer. Aucun des acteurs (je ne suis même pas sûr que tous soient professionnels) ne croit vraiment à son rôle. Bref, un ratage total tout à fait dispensable.


note : I

A.C. de Haenne

Commentaires

  1. Ça donne envie.

    Heureusement que ça n'a duré que 1h35.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, comme je me suis endormi la première fois, j'ai l'impression que ça a duré plus longtemps.

      A.C.

      Supprimer
  2. Eh oui, il ne fallait pas! ;-)

    http://palabresecclectiques.hautetfort.com/archive/2012/02/27/jack-moik-star-cruiser.html

    RépondreSupprimer
  3. Ben oui, mais il faut croire qu'au moment où tu rédigeais ton article, j'avais la tête ailleurs... Et puis, un petit nanar de temps en temps, ça fait d'autant plus apprécier les bon films !

    A.C.

    RépondreSupprimer
  4. Mais là, c'est du lourd de chez lourd. Même pas drôle. Le truc qui se prend vraiment au sérieux, et qui me fiche en colère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le personnage principal essaie quand même de sortir des vannes à la Han Solo, mais ça tombe toujours à plat. Le problème, c'est quand même le niveau de jeu des acteurs : pitoyable ! Après, je n'ai pas pu le voir en V.O. (traumatisé par l'allemand depuis la quatrième...)

      A.C.

      Supprimer
  5. tu as vu Battleship yamato ? dans le même genre de navet sous-joué ouhou. (mini critique a venir sur mon blog ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par le créateur d'Albator ? Oui. Ce n'était pas terrible, mais ce n'était pas ce tel point de nullité...

      A.C.

      Supprimer
    2. j'ai découvert après coup que c'était l'adaptation de l'anime. Peut être qu'en le sachant ça change un peu la façon dont on le voit (et certains détails passent mieux si on se dit que c'est une adaptation de trucs kitsch genre le système de visé de la super arme).

      M'enfin là si tu dis que c'est pire c'est que c'est vraiment le ponpon lol

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

      Supprimer
    4. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

      Supprimer
    5. Petit lien vers ton billet :

      http://chezlaventurierdesreves.over-blog.com/article-seance-cine-sff-evangelion-nausicaa-rango-space-battleship-109211620.html

      A.C.

      Supprimer
    6. Non (enfin, si, je suis gentil, mais là n'est pas le propos...), c'est un juste retour des choses !

      A.C.

      Supprimer

Publier un commentaire