Skyfall

Après l'échec de la mission en Turquie où James Bond est laissé pour mort, le siège du MI6 à Londres est attaqué, et M, le supérieur de 007, est prise pour cible par un mystérieux terroriste qui lui reproche ses actes passés...

Skyfall (2012, 2h23), film anglo-américain de Sam Mendes, avec Daniel Craig, Judi Dench, Javier Bardem, Ralph Fiennes, Berenice Marlohe...

Pour le cinquantième anniversaire des aventures de James Bond à l'écran (même si le célèbre espion britannique a été créé neuf ans plus tôt par Ian Fleming), dont c'est ici la 23ème aventure, nous retrouvons Daniel Craig et Judi Dench. Pour le reste, tout change, ou presque. On retrouve pas mal de gadgets (le Walter PKK, l'Austin Martin, etc.) et les James Bond Girl (dont une petite frenchie très "en forme") qui ont fait la gloire de Bond. En fait, ce cinquantième anniversaire est l'occasion d'un hommage au héros flegmatique qui n'a de l'espion que la réputation. Ou peu s'en faut. Mais avec James Bond, l'essentiel n'est pas là...

Après un générique absolument magnifique (comme souvent dans les films de la franchise), qui est en fait un superbe clip pour la chanson interprétée divinement par Adele, on retrouve notre héros en plein action dans les rues d'Istanbul, puis sur un train de passager... Et là, c'est le drame : 007 reçoit la balle qui était destinée au méchant, et tout le monde le croit mort. Car ce film, tout comme Dark Knight Rises, nous dit que les héros sont fatigués, au bout du rouleau, prêts à être mis à la retraite. Est-ce symptomatique de notre société ?

Même si j'ai quand même été légèrement déçu par cet opus un poil trop long, j'ai tout de même été transporté par ces aventures échevelées, ces auto-références bien sympathiques et cet humour so british. Le scénario qui nous ramène aux origines de James Bond est bien mis en valeur par une mise en scène (de Sam Mendes, le réalisateur d'American Beauty, préconisé par Craig à la production) assez bien trouvée.

note : III

A.C. de Haenne

Commentaires

  1. Globalement en accord avec toi. J'ai particulièrement savouré les clins d'oeil et aimé les origines de James.

    En revanche, cette liste de héros fatigués (depuis Watchmen, en fait) me fatigue à la longue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tu as raison, depuis Watchmen ! J'y ai pensé en écrivant le billet...

      A.C.

      Supprimer
  2. Et l'image est magnifique, tout le temps !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je ne peux qu'être d'accord avec toi. A un détail près : la course poursuite en moto, sur les toits, c'est en image de synthèse, et ça se voit un peu, et c'est dommage. Sinon, parfait.

      A.C.

      Supprimer

Publier un commentaire