The Big Bang Theory (saisons 1 à 4)

Leonard Hofstadter, Howard Wolowitz et Rajesh Koothrappali sont trois nerds fans de culture geek qui gravitent autour d'un génie de la physique des particules, obsessionnel et narcissique, Sheldon Cooper. La vie des quatre amis est pour le moins bien réglée, faite de séries télé de science-fiction, de comics et de jeux vidéos. Jusqu'au jour où une nouvelle voisine, Penny, emménage au même étage que les deux colocataires Leonard et Sheldon. Et là, leur vie bascule...

The Big Bang Theory ou la revanche des nerds.

Chaque décennie a sa sitcom générationnelle de copains. Les années 90 ont été marquées par Friends
tandis que c'est indéniablement The Big Bang Theory qui renouvelle le genre en ce début des années 2010. Car si une sitcom peut être le reflet d'une société, celle créée par Chuck Lorre et Bill Prady en 2007 sur CBS nous parle de ce phénomène actuel qu'est la culture geek.

Certes, les personnages qui nous sont présentés sont quelque peu caricaturaux, mais ces archétypes sont des procédés faciles pour rendre ces caractères immédiatement identifiables. Et éminemment sympathiques. Car s'ils sont un peu exagérés, ces nerds (sorte de crétins géniaux passionnés de sciences et de SF).  Il y a Leonard, le plus équilibré de la bande, qui tombe amoureux de Penny dès le premier contact mais qui a souvent tendance à se laisser handicaper par sa timidité. Howard, un Juif de trente ans qui vit toujours chez sa mère (qu'on ne voit jamais, mais qu'est-ce qu'on l'entend !), est un obsédé sexuel qui ne doute jamais de son charme, contrairement aux femmes qu'il tente de séduire. Raj (diminutif de Rajesh) est un Indien qui devient totalement muet en présence des femmes, sauf s'il boit de l'alcool. Et puis, il y a Sheldon qui partage avec Leonard un appartement où les cinq amis (en comptant Penny qui devient très rapidement un membre de la bande) se retrouvent très souvent. Totalement obsessionnel, il ne supporte pas le contact physique, a sa place attitrée sur le canapé, a beaucoup de mal à comprendre le second degré. En plus, il est persuadé d'être le plus grand physicien du monde (même si c'est sûrement vrai) et ne manque jamais de le rappeler à ses camarades, prenant un malin plaisir à les rabaisser. Mais malgré tous ses petits défauts (ou peut-être grâce à eux), Sheldon est un personnage d'une drôlerie incroyable. Découvrant finalement qu'il a de l'humour, il finira par en user, pour le plus grand bonheur des téléspectateurs. Et puis, il y a Penny, le petit grain de sable  qui va très rapidement s'intégrer à la petite bande, de façon plus ou moins personnelle. Contrairement à ses amis, elle a les pieds sur terre et est très pragmatique, et est parfois complexée face à ces cerveaux.

Durant ces quatre premières saisons, 87 épisodes d'une grosse vingtaine de minutes verront la venue de caméos assez sympathiques (Charlie Sheen, George Takei, Stan Lee, etc.), des parties de Boggle en Klingon, d’échec en 3D, et bien d'autres choses encore. Le tout enveloppé dans une bonne dose de bonne humeur et avec, parfois, des gros fous rires qui font du bien.

Et je mets au défi quiconque de me chanter le générique qui reflète parfaitement l'esprit de cette série totalement progressiste (les petites allusions anti-créationnisme sont très pertinentes).

Voilà tout ce que je pouvais dire sur cette sitcom qui a su fédérer un réel public.



Ah si, j'oubliais : Bazinga !

note : III

A.C. de Haenne

Commentaires

  1. Une série parmi mes préférées (à voir en VOST, bien sûr) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour dire la vérité, on a découvert la série avec la saison 4, en VF. Ensuite, on a eu le droit de visionner les trois premières saisons et on a découvert comment mettre en VO. Et c'est vrai que c'est nettement mieux. D'ailleurs, je ne le précise jamais dans mes chroniques, mais quand je le peux, je préfère regarder un film ou une série en VO.
      Après un petit détour par "Breaking Bad" (pas la même ambiance !), on reviendra à la saison 4 pour la revoir en version originale.

      A.C.

      Supprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Ma série favorite actuellement (avec Haven). La saison 5 est toujours aussi bien ;)
    Et puis je ne peux qu'adorer une série dont les héros sont des physiciens (ma formation) ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les deux séries que je regarde en ce moment sont The Big Bang Theory (physiciens) et Breaking Bad (chimiste) ; deux univers radicalement différents.

      A.C.

      Supprimer
  4. Je me permets de relayer ici ce que Blop impromptu a dit sur FB (impossible pour elle de laisser un commentaire) : " Bref, je suis en cours de saison 3, et depuis que j'ai commencé la série (il y a un petit mois), je me poile nuit et jour ! Je plussoie donc ton article ! Regardez The Big Band Theory, les gens, c'est jouissif ! (Et en VO, c'est le pied...)"

    A.C.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux qu'être d'accord avec elle !

      A.C.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire