Les Gardiens de la Galaxie - BD

Lorsque J-Son, de la planète Spartax, s'écrase avec son vaisseau spatial dans la propriété de Meredith Quill, cela aurait pu très mal se passer. Elle l'accueille avec son fusil, mais comprend très vite que le beau jeune homme ne lui veut aucun mal. Bien au contraire, il cherche à réparer son vaisseau et repartir au plus vite pour rejoindre Spartax, et son trône. Mais avant de partir, il lui laisse un petit cadeau. Dix ans plus tard, Peter Quill assiste, sans défense, à l'assassinat de sa mère par des extra-terrestres...





C'est peu de dire que je ne suis pas un habitué des comics. Autant ces bandes dessinées étasuniennes ont bercé mon enfance et mon adolescence, me procurant ma dose d'échappatoire à un quotidien pour le moins morose, autant ils ne font plus trop partie de mes lectures. Et puis, voici trois semaines, Babelio renouvelait son opération Masse Critique, avec une spéciale BD. L'occasion était trop belle et mon choix s'est porté sur ce comics, Les Gardiens de la Galaxie. C'est d'ailleurs cette version moderne des Gardiens (comics créé en 1969 par Arnold Drake) qui vient d'être adaptée au cinéma (sortie prévue pour le 13 août 2014).

En bute à l'autorité paternelle, Peter Quill, alias Star-Lord, doit repousser une énième invasion de la Terre par des extra-terrestres. Aidé par Gamora, Groot, Drax et Racoon Rocket, ainsi que par l'Avenger Iron Man, il saura trouver les ressources incroyables pour déjouer les projets de l’ennemi. Mais il se rendra vite compte, avec effarement, qui tire les ficelles derrière tout cela.

Même si je dois bien avouer être resté un peu sur ma faim à la fin de ma lecture de ce tome 1 des nouveaux Gardiens de la Galaxie, je peux dire que j'ai globalement aimé ces aventures spatiales. C'est à mon avis la meilleure manière de découvrir cet univers coloré, riche d'un background qui, j'imagine, se verra révélé au fil des tomes. Le scénario est assez malin (sans être transcendant, ni même super original) et, cerise sur le gâteau, les dessins de Sara Pichelli sont magnifiques. Franchement, une grande part du plaisir de lecture se trouve là. Bon, je dois bien avouer me demander exactement ce qu'Iron Man fait dans les parages, d'autant qu'il tient plus qu'un rôle secondaire dans ce tome. Il faudra attendre l'adaptation sur grand écran pour savoir si Robert Downey Jr. y fait un caméo de luxe, ou pas.

Au final, même si je ne suis plus un lecteur de comics, cette découverte m'a donné envie de continuer l'aventure. Alors, pourquoi pas ?

En plus, ceci est ma première chronique rédigée dans le cadre du nouvel épisode du Summer Star Wars. Ça commence plutôt en beauté !



note : II

A.C. de Haenne


Commentaires

  1. Bienvenue chez les amateurs de comics !

    RépondreSupprimer
  2. J'attends le film avec une très très grande impatience, d'autant que les premières critiques sont vraiment élogieuses... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout pareil ! Et comme ma fille a aussi lu la BD, ça sera l'occasion d'y aller ensemble. Le 13 août, donc !

      A.C.

      Supprimer
  3. Hâte de voir le film ! Plus qu’une semaine ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et je pense qu'on est pas les seuls à l'attendre ! ;-)

      A.C.

      Supprimer

Publier un commentaire