Les Fils de l'homme - DVD

16 novembre 2027. L'être humain le plus jeune de la planète vient de se faire assassiner, il avait 18 ans et quatre mois. Alors qu'il apprend la nouvelle, Theo Faron quitte le coffee shop où il s'est fait servir un café. A peine en est-il sorti qu'une terrible explosion ravage le bâtiment. Un nouvel attentat terroriste dans cette Angleterre qui semble être l'eldorado pour tous les réfugiés de la Terre, malgré une grande paupérisation de la population insulaire. Faron se fait alors enlever par les Poissons, une organisation dirigée par son ex-femme, Julian Taylor. Homme désabusé depuis la mort de leur enfant, Theo Faron accepte de les aider, malgré les risques encourus...

Les Fils de l'homme (2006, 1h49), film anglo-américain d'Alfonso Cuaron, avec Clive Owen, Julianne Moore, Michael Caine, Chiwetel Ejiofor, Charlie Hunnam, Peter Mullan...

Oh que j'aime ce film ! Cela faisait un sacré bout de temps que je voulais le revoir et c'est peu de dire que je ne regrette pas cette nouvelle vision. Comme à chaque fois, j'ai l'impression de découvrir de nouvelles choses, d'être surpris de nouveau. Tout est parfait dans ce film ! 

La réalisation au cordeau d'un Alfonso Cuaron très inspiré. La scène en (pseudo ?) plan-séquence de la voiture est tout simplement géniale. On passe d'une banale discussion joyeuse à l'intérieur d'un véhicule (mais où ont-ils mis la caméra pour filmer tout cela ? la réponse est dans les bonus) à une course-poursuite où tout a dû être calculé au millimètre. Et ce n'est qu'une scène parmi tant d'autres qui ont dû nécessiter pas mal de réflexion avant leur mise en place (mais de la part du réal' du futur Gravity, on ne sera pas étonné). L'incroyable scène de guerre de la fin du film est aussi un exemple de mise en scène magnifique mais qui a le don de se faire oublier. Du grand art.

Le casting est aux petits oignons. En mec désabusé par la vie, Clive Owen est parfait. Même si les occasions ne manquent pas, jamais il ne cède aux sirènes de la violence. Très subtilement, son personnage évolue : de type blasé il va finir par trouver un but à son existence, malgré tout. Tous les seconds rôles sont bons, voire excellents (Peter Mullan en "fascist pig" est parfait), mais pour moi le meilleur est sans conteste Michael Caine. Je ne l'ai jamais vu vraiment mauvais dans aucun des film s où il apparaît, mais là, en vieux hippie pétomane fumeur de ganja, il atteint les sommets de son art.

A première vue, le scénario pourrait sembler linéaire, mais il ne l'ai certainement pas. Adapté (par quatre co-scénaristes en plus du réalisateur) d'un roman de P.D. James (qui m'est tombé des mains (le roman, pas l'écrivain anglaise récemment disparue), il parvient à raconter une histoire tout en réservant de nombreuses surprises aux spectateurs. Et les trouvailles narratives, nombreuses, sont magnifiées par la mise en scène très intelligente de Cuaron (mais là je me répète).

Bien sûr, il y aurait encore bien des choses à dire sur ce film. Grand film de science-fiction (que je place tout en haut de mon classement subjectif), Les Fils de l'homme (traduction assez incompréhensible de Children of Men en V.O.) est un grand film tout court. Et si la vision du futur qui nous attend est aussi glaçante, c'est avant tout parce qu'elle est réaliste : fracture sociale exponentielle, pollution, violence (d'état tout autant que de la part des "terroristes"), etc. 

Un tout dernier mot sur la scène où les cris d'un "simple" bébé arrêtent la guerre. C'est tellement poétique qu'à chaque fois ça me bouleverse. Je ne sais pas si c'est réaliste, mais c'est très beau.

note : IV (ben oui, forcément !)

A.C. de Haenne

chronique réalisée dans le cadre du challenge dystopie :


Commentaires

  1. Probablement le meilleur film de SF que j'aie vu ces dernières années. j'essaie (en vain) de le faire voir autour de moi, je n'arrive pas à convaincre mon entourage de le regarder. Il est vrai que ce ne sont pas forcément des fans de SF. Mais j'insiste, j'insiste ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne faut peut-être pas le présenter comme un film de SF (ça peut rebuter certaines personnes) mais comme un excellent film (sans étiquettes), tout simplement.

      A.C.

      Supprimer
  2. La scène avec le bébé n'a que peu d'équivalent, elle me prend aux tripes à chaque fois (comme tout le film en fait, à vrai dire je crois que c'est aussi un de mes films de SF préférés).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans mes bras !!!!

      Oui, elle m'émeut à chaque fois ! Quel symbole !

      A.C.

      Supprimer
  3. Un de mes films préférés ! contente que tu aies pris le temps de le chroniquer :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'est-ce pas une des dystopies les plus glaçantes (parce que si proche de nous) qu'on ait vue au cinéma ces dix dernières années ?

      A.C.

      Supprimer
  4. Pour moi, l'un des meilleurs films SF :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est bien d'accord !

      Ce n'est pas pour rien qu'il est tout en haut de ma liste de mes films de SF de référence :

      http://les-murmures.blogspot.fr/p/club-42.html

      A.C.

      Supprimer

Publier un commentaire